WATER, PLEASE

OLIVIER MONGE

Salle des Casques  I  07 décembre 2020

Depuis plus de quinze années, Olivier Monge sillonne les territoires pour photographier l’invisible. Au Maroc, et plus précisément à Marrakech, il s’est emparé du sujet de l’identité et du patrimoine ancestral de la ville pour développer un récit photographique réalisé lors de ses résidences artistiques à Jardin Rouge.

Sans lyrisme, Olivier Monge pose son regard sur ce que nos yeux, dans notre quotidien, ne voient pas ou plus : l’eau, le palmier, la khettara, l’oued, le brise-lames.

Il compose en images une morale de l’essentiel. Pour l’eau et le palmier, la superposition de dizaines de photographies fait apparaitre une trame insolite nous laissant libre de construire un nouvel imaginaire. Alternant jeux d’ombres et changement d’échelle, l’artiste nous guide dans une cartographie de vue aérienne ou satellitaire révélant sous un autre prisme les khettaras et les oueds. Sculptural et intangible, le brise-lames du pont de Tensift est perdu dans une lumière très dure, comme figé, dans une beauté qui résiste.

 Du 07 décembre 2020 au 17 janvier 2021

COPYRIGHT © MONTRESSO 2021